A votre service

Arc électrique perturbant - un phénomène dangereux

(Vidéo en anglais)

Quelles solutions sont à disposition pour la photovoltaïque, les véhicules électriques, l’aéronautique et pour les centres de traitement des données?

Il y encore quelques années, les arcs électriques perturbants ainsi que leurs effets secondaires étaient un problème marginal, entretemps ils sont aussi bien connus que craints dans de nombreuses applications techniques.De par leurs risques potentiels de provoquer des incendies, leurs implications sont devenues gravissimes. Le risque le plus important est de mettre les utilisateurs en danger et de provoquer des dégâts importants sur les véhicules, dans les installations industrielles et sur les machines. L’aspect de la disponibilité des installations industrielles ne doit pas être négligé, car celle-ci devient de plus en plus importante au niveau de la compétitivité internationale.

Domaines particulièrement en danger:

  • Aéronautique (réseaux de bord à tension alternative)
  • Photovoltaïque
  • Véhicules hybrides et tout-électriques
  • Centres de traitement des données et immeubles de bureaux alimentés par tension continue

Causes techniques provoquant la génération d’arcs électriques perturbants:

Des arcs électriques perturbants dangereux peuvent survenir à n’importe quel endroit du réseau électrique suite à des connexions défectueuses ou à des défauts d’isolation. Dans les installations photovoltaïques les causes sont généralement les suivantes:

  • Modules défectueux (endommagement par la grêle)
  • Utilisations de produits plagiés ou d’imitation au niveau des connecteurs
  • Endommagement des câbles suite au vieillissement ou à des morsures par des animaux

Protection préventive contre les risques d’incendies grâce aux nouvelles technologies par ex. dans la photovoltaïque:
Les modules de détection d’arcs électriques développés par la société E-T-A pour l’utilisation dans la photovoltaïque détectent les arcs électriques dangereux dans les réseaux électriques à courant continu des installations photovoltaïques. Les signaux proportionnels au courant et mesurés sans intrusion dans les circuits électriques sont pré-filtrés de manière ciblée puis filtrés et analysés par un processeur développé par E-T-A équipé d’algorithmes de filtrage et de détection de caractéristiques spécifiques aux arcs électriques. Lors de ce processus une sélection fiable est réalisée entre les arcs électriques dangereux ainsi que les perturbations normales provoquées par l’utilisation de redresseurs (par ex. lors du démarrage ou de la commutation, du suivi MPP, etc.) et les perturbations inoffensives (par ex. les ondes électromagnétiques présentes à proximité).